RDS: Alex DeBrincat – Le talent avant la taille

En Francais sur RDS.ca:

Chez ISS Hockey, une firme indépendante qui évalue annuellement, depuis 14 ans, les meilleurs espoirs d’âge junior, on admet que l’inclusion de DeBrincat dans la liste finale des 30 joueurs les plus prometteurs de la cuvée 2016 n’a pas fait l’unanimité. Son directeur, Dennis MacInnis, affirme pourtant sans hésiter que les habiletés du jeune homme se comparent à celles d’espoirs qu’on dit destinés au top-10.

« Il a probablement été la plus grande source de débat quand nous nous sommes réunis pour rédiger notre simulation de la première ronde cette année, confie MacInnis. Je viens de la vieille école, j’ai tendance à mettre la barre à environ 5 pieds 9 pouces. Mais plusieurs jeunes évaluateurs au sein de notre équipe arguaient, et avec raison, que dans la LNH d’aujourd’hui, il était possible pour des joueurs plus petits de faire leur marque. J’ai finalement décidé de hisser le drapeau blanc et de l’inclure dans notre première ronde en raison de ses talents de marqueur. »

MacInnis soulève l’exemple populaire de Johnny Gaudreau qui, avec toute la force que lui confèrent ses 157 livres, propulse l’attaque des Flames de Calgary depuis deux ans. Gaudreau a été un choix de quatrième ronde en 2011, mais son succès et celui d’autres joueurs issus du même moule contribuent à défoncer les portes pour les joueurs de petite stature.

« Il y a beaucoup de plus petits joueurs dans la Ligue aujourd’hui si on compare même à il y a quelques années, a bien sûr remarqué DeBrincat. Ces gars-là connaissent du succès et il ne fait pas de doute qu’ils m’ont pavé la voie. D’une certaine façon, je suis chanceux d’arriver à la bonne époque. »

« Certaines organisations ne sont simplement pas intéressées aux petits joueurs et celles-là n’ont probablement pas de temps à perdre avec Alex. Mais je crois que la majorité des équipes de la LNH, sans vouloir être trop petites, réalisent que le talent est plus important que la taille, résume Kris Knoblauch. Marquer des buts, c’est plus important que de compléter une mise en échec. Je crois qu’il n’y a plus d’inquiétude à avoir à propos de ce que ce type de joueur peut apporter, en autant qu’ils possèdent cet esprit de compétition. Et Alex le possède. »

http://www.rds.ca/hockey/lnh/le-talent-avant-la-taille-1.3399568

RDS